Sous l’impulsion du Premier échevin en charge de l’économie, Nicolas MARTIN, la Ville de Mons consacre 200.000€ pour créer un fonds d’impulsion qui a pour objectif l’implantation de nouveaux commerces dans le centre-ville de Mons.

Le but est de favoriser l’implantation de commerces de qualité et originaux dans le Piétonnier et dans les autres rues du centre-ville.

Mons lance un fond d'impulsion pour les nouveaux commerces !
Suite à une augmentation de la taxe sur les emplacements de parking de périphérie (passée de 60 à 100€ par emplacement au-delà de la cinquantième place), un montant de 200.000€ a été dégagé dans le budget de la Ville, afin de créer un fonds d’impulsion ayant pour objectif l’implantation de nouveaux commerces dans le centre-ville de Mons.
Le Bourgmestre Elio Di Rupo : « Il s’agit de soutenir financièrement les commerçants qui souhaitent s’installer dans le Piétonnier. Il était important que le Collège communal puisse réserver un budget à ce projet ambitieux. Et ce budget a pu être obtenu grâce au durcissement de la fiscalité sur les centres commerciaux afin que ceux-ci participent à la revitalisation du piétonnier qui souffre ».
Le centre-ville montois est historiquement dynamique et a toujours compté bon nombre de commerces indépendants. Cette typologie commerciale est aujourd’hui mise à mal, particulièrement dans le Piétonnier, et ce à cause de différentes raisons (e-commerce, concurrence  de la périphérie, etc.).

Favoriser l’installation de commerces originaux et de qualité

Afin de remédier à cette situation, la Ville de Mons a travaillé à la rédaction d’un règlement. A travers l’octroi d’une subvention loyer et d’une subvention à l’installation, le fonds d’impulsion vise à favoriser l’implantation de commerces au centre-ville de Mons et ainsi diminuer le nombre de cellules vides.
Deux périmètres ont été identifiés: un périmètre prioritaire (le piétonnier) pour les aides au loyer et à l’installation (respectivement un maximum de 30.000 € par an et 7.500 € en one shot) et un périmètre secondaire pour les aides à l’installation (via une aide one shot de 5.000 euros maximum).
Le Premier Échevin Nicolas Martin, en charge du développement économique et initiateur du projet : « Concrètement, grâce à ce fonds, tout porteur de projet, qu’il soit indépendant, artisan ou même franchisé, pourra bénéficier d’une aide substantielle visant à soulager une partie de la charge du loyer et à réaliser des aménagements dans son nouveau commerce pour le rendre plus attractif ».
Les effets d’aubaine seront bien entendus proscrits par des vérifications préalables du marché.
Tous les candidats (commerce, franchise d’enseigne, artisan ou groupement d’artisans) devront déposer un dossier de candidature sur base d’un appel à projets, qui sera ensuite soumis à l’évaluation d’un jury, composé à la fois de représentants de la Ville de Mons mais aussi de représentants issus d’organismes extérieurs.
La subvention fera l’objet de deux volets: l’un portant sur le loyer, l’autre sur une prime à l’installation.
Nicolas Martin : « Cette aide financière significative, pouvant aller jusqu’à 30.000€ par an par commerce, permettra d’ouvrir la porte aux nouveaux projets dynamiques dans le centre-ville ».

Les primes

• Prime loyer (destinée uniquement au piétonnier) :

Durant un an à partir de la date d’ouverture du commerce, pour autant que les conditions d’octroi fixées dans le règlement soient respectées, les lauréats de l’appel à projet recevront une subvention dont le montant ne pourra excéder 75% du niveau du loyer du bâtiment, cette prime étant toutefois limitée à 2.500€ par mois, soit une prime maximale de 30.000€ par an. A partir de la seconde année (de 12 mois), le montant octroyé lors de la première année sera diminué de 25% chaque année. Les lauréats ne recevront plus de subvention à partir de la cinquième année.

• Prime à l’installation (destinée à tout le centre-ville):

Dans le piétonnier, le lauréat pourra bénéficier d’une prime couvrant jusqu’à 25% de la prime octroyée pour le loyer lors de la première année (voir point ci-dessus). Le montant total de la prime atteindra donc un maximum de 7.500€. Cette prime sera affectée à la mise en valeur de la cellule (par l’achat de matériels professionnels et/ou décoratifs ou par la réalisation de petits travaux d’aménagement).
Dans le reste du centre-ville, le montant de la prime sera au maximum de 5000€.
En outre, il ne sera possible de disposer de cette prime qu’une seule fois. Les investissements devront être justifiés à la Ville de Mons par des devis détaillés afin de pouvoir libérer 50% de la somme accordée, les 50% restants étant libérés dès réception des factures et preuves de paiement. Si ces preuves et factures n’étaient pas fournies, le lauréat sera contraint de rembourser la première tranche qui lui aura été versée.
Pour vous aider dans l’élaboration du cahier de charges, vous pouvez toujours contacter BHS networks, un réseau de spécialistes du monde entrepreneurial.

Les investissements

Les investissements admis sont :

  • les investissements immobiliers tels que des travaux de rénovation et / ou d’aménagement de l’intérieur du commerce ;
  • les travaux de rénovation ou d’embellissement de la vitrine et de son châssis ;
  • les investissements mobiliers directement imputables à l’exercice de l’activité (comptoir, étagères, présentoirs, caisse…) ;
  • les enseignes.
La prépondérance sera accordée par le jury et le Collège aux projets portant sur la zone d’action prioritaire.

La volonté de consulter les citoyens

Il parait important au Collège de savoir quel type de commerce les Montoises et les Montois veulent voir s’installer dans le Piétonnier.
Ils pourront le faire via la plate-forme de consultation citoyenne www.demain.mons.be ou en renvoyant un courriel à la Ville de Mons à l’adresse mail suivante dev.eco@ville.mons.be ou par simple courrier. La Ville compilera ensuite les souhaits afin d’établir une liste des commerces à accueillir prioritairement dans le Piétonnier. Cette liste visera à aider le jury dans sa sélection des projets qui seront soutenus par le fonds.

Les actions mises en œuvre par la Ville

La création de ce fonds d’impulsion pour les commerces est une des actions mises en œuvre par le Collège pour soutenir le commerce du centre-ville. D’autres actions sont prévues et/ou en cours, à savoir un nouveau parking sous la Place Nervienne ; l’installation de nouvelles enseignes – locomotives dans le piétonnier (avec parking dans certains cas) ; les maternités commerciales (achat et rénovation de cellules vides pour y implanter du commerce de qualité, sélectionné par un jury) ; la rénovation du parking de la Grand-Place ; les emplacements achats-minute ;le parking en surface gratuit le samedi après-midi ; les animations et expositions organisées par la Ville pour attirer les chalands dans le centre-ville,…

Ces projets, combinés les uns aux autres, ont pour objectif de relancer l’activité commerciale du Piétonnier et de lui rendre son activité historique.